The WASCAL Core Research Programme (CRP) brings together a German...

C'est l'étudiant Guinéen CAMARA Aboubacar en master 2 de biologie...

Composée de vingt (20) étudiants dont dix (10) régionaux venus du...

Les étudiants de WABES du Centre d’Excellence Africain sur le...

...

The WASCAL Graduate Studies Programme supports and facilitates...

PRESENTATION DU CEA-CCBAD...

ECOLE D’ÉTÉ SUR L’AGRICULTURE URBAINE AU CANADA, UQAM (UNIVERSITE DU QUEBEC A MONTREAL)

INTRODUCTION

Dans le cadre de l’initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques, Les Offices Jeunesse Internationaux du Québec (LOJIQ), en collaboration avec le Laboratoire en Agriculture Urbaine (AULAB) appuient la participation de dix jeunes francophones en provenance prioritairement de l’Afrique subsaharienne, de l’Afrique du Nord et des Antilles travaillant, étudiant ou possédant une entreprise dans le domaine de l'agriculture urbaine pour participer à la 11ème édition de l'École d'été sur l'agriculture urbaine. Cette agriculture est comme un outil éducationnel, de la garderie jusqu’aux campus cultivés, en passant par les écoles primaires et secondaires sans oublier les initiatives hors du système scolaire (par exemple, les jardins collectifs et communautaires).

C’est dans cet optique que s’est tenu du Lundi 19 au 23 Août 2019 au Cœur des Sciences de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), un rendez-vous incontournable qui a attiré plus 200 participants y compris moi, dans un heureux mélange de complicité et d’échanges. Ce rendez-vous sur l’agriculture urbaine a suscité des débats, des rencontres et un partage d’expériences entre les citoyens, chercheurs, étudiants, entrepreneurs, acteurs de l’agriculture urbaine et des professionnels de divers horizons.

I.             MISSION DELOJIQ

La mission de LOJIQ(LesOfficesJeunesseInternationauxduQuébec)estdefavoriser le développement professionnel et personnel des jeunes adultes (de 18 à 35ans) en leur permettant de réaliser un projet à l'international.

II.             OBJECTIF DE L’INITIATIVE JEUNESSEDE LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

L’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques vise à renforcer les capacités des pays francophones les plus vulnérables aux changements climatiques, dont prioritairement les pays d’Afrique subsaharienne, d’Afrique du Nord et des Antilles. Financée par le Fonds vert, elle est coordonnée par le ministère des Relations Internationales et de la Francophonie du Québec. Sa mise en œuvre est assurée par LOJIQ et l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable, qui favorisent la mobilité internationale et la réalisation des projets destinés aux jeunes en entrepreneuriat et économie verte ainsi qu’en éducation aux enjeux climatiques.

III-             OBJECTIFS DE CETTEFORMATION

La 11ème éditiondel’Ecole d’été sur l’agriculture urbaine a pour objectif de comprendre les défis et les enjeux entourant le développement de l’agriculture urbaine tant au niveau de l’aménagement de la ville que du développement d’un système alimentaire urbaine et de développer une capacité d’intégration des différentes informations utiles afin d’atteindre un développement urbain intégrant l’agricultureurbaine.

IV-               PARTICIPANTS SOUTENUS PAR LOJIQ A CETTE FORMATION

Grâce au soutien financier de LOJIQ (Les Offices Jeunesse Internationaux duQuébec), huit jeunes ont été financés dans six pays différents pour participer à cette11ème édition.Ils’agit de:

Belgique

·       AnaLERCHS

·       AuroreLIEGEOIS

Bénin

·       Semevo CastelloZODO

·        Nontagnon Osley FideleTOHON

Côte d’Ivoire

·       Ayaba LaurentiaADJALLA

Mauritanie

·       N’Deye Marième M’BAYE

Sénégal

·       Elhadj Mamadou KalySOW

Tunisie

·       Amine MANI

V- CEREMONIE D’OUVERTURE ET DEROULEMENT DES ACTIVITES REALISEES

Lundi 19 Août 2019

Prévu pour démarrer à 9h le Lundi 19 Août 2019, cette 11ième école d’été a débuté par un discours chaleureux de Jean-Philippe Vermette, le Co-organisateur de cette école et Co- fondateur des jardins du CRAPAUD de l’UQAM.Cette session de présentation et d’accueil ont été suivis par trois sessions de conférences et pris fin par un panel d’expérience qui avait pour objectif de nous montrer comment l’agriculture urbaine peut être un outil de sensibilisation dans les villes.Ce panel a été animé par trois représentantes à savoir Sara Marada-Gauvinre présente de l’association On sème ; Martine David représentante de Croquarium et Valérie Toupin-Dubé de École-O-Champ.La journée du lundi est terminée par un événement festif(réseautage) qui s’est déroulé au module alimentaire autonome mobile (MAAM) où il y avait des moments de dégustation de Kombucha, bouchées de produits locaux et présentation du projet MAAM.

Par ailleurs, la viabilité des villes peut être améliorée par divers moyens, dont l’agriculture urbaine. Celle-ci, par ses multiples fonctions : esthétique, sanitaire et alimentaire, est un élément important de gestion pour l’écologie urbaine d’une ville au niveau de l’environnement, du social et de l’économie

-          Sphère environnementale

Les impacts liés aux activités de l’agriculture urbaine recensés sont nombreux. L’agriculture urbaine est un outil de contrôle et d’atténuation de plusieurs problématiques environnementales urbaines d’origines anthropiques. Elle contribue à la conservation de la biodiversité, la lutte à la pollution atmosphérique et aux îlots de chaleur,la diminution de la consommation d’énergie ainsi qu’à la réduction des eaux deruissellement.

-          Sphère sociale

L’agriculture urbaine, sous ses différentes formes, est un outil de développement important pour nos sociétés. Elle consiste en un capital social participant à l’optimisation de l’utilisation du territoire et à la responsabilisation des individus.Plusieurs impacts bénéfiques sont recensés et présentés dans cette partie:sécuritéalimentaire,réseaux sociaux et appartenance,éducation, loisir et la qualité devie.

-          Sécurité alimentaire

L’agriculture urbaine est un moyen efficace d'accroître la sécurité alimentaire de la population en raison de son caractère économique et accessible. Sous forme de jardinage collectif, la sécurité alimentaire est un des objectifs principaux qu’il est possible de quantifier (Massé et Beaudry, 2008).

Mardi 20 Août 2019

La11ièmeécoled’étéestrestéeàlafoithéoriqueetpratique.Ainsilajournéedumardi a été consacrée dans la matinée à une formation théorique. Cette formation a été faite dans 3 sessions différentes indiquées comme suit :

Session 1: Jardiner en milieu scolaire : animée par Laboratoire sur l’agriculture urbaine

Session2:Éducationetsensibilisationdanslesprojetsd’agricultureurbainehorsécole:animée par Çapousse!

Session 3: Campus cultivés : animée par Alexandre Beaudoin

Ayant été sélectionnée pour la première session (Jardiner en milieu scolaire) mon développement s’articulera autour de cette dernière. Au cours de cette formation, un cours théorique a été donné sur ce que c’est qu’un jardin pédagogique. De ce point d’écoule d’une part les notions du jardin individuel,communautaire et collectif et d’autre part celles du système hydroponique, productions des insectes et le vermicompost. Cette journée est terminée parune visite de terrain dans les jardins de PAUSE (Production Agricole Urbaine Soutenables et Ecologique). Dans ces jardins plusieurs découvertes ont été faites comme : les méthodes efficaces pour éliminer les plantes envahissantes,la découverte de divers bacs pour le jardinage et des jardins communautaires, individuels etpédagogiques.

Mercredi 21 Août 2019

Cette journée prévue orageuse a débuté par une visite de terrain dans les jardins des patriotes. Ces jardins respectent un système appelé ‘’Système Alimentaire Michelois’’ qui est constitué des opérations suivantes : la coordination, production, distribution, transformation, réussite éducative et le bénévolat. A sa suite, une formation théorique sur la conservation des semences a été donnée par la responsable de la‘’TerrePromise’’.Cette formation nous a permis de connaitre comment créer de nouvelles variétés et les conditions dans lesquelles il faut conserver les semences afin d’assurer leur viabilité. Cette journée a pris fin dans un atelier pratique nommé ‘’l’horti-thérapie ou l’intervention par jardinage’’ et par une conférence surla culture de vigne en ville au CampusMil.

Jeudi 22 Août 2019

La journée du jeudi a démarré par une conférence sur l’environnement et la nature en ville par les abeilles. Au cours de cette conférence nous avons retenu l’importance des agents pollinisateurs qui sont les abeilles dans la production maraîchère et surtout dans l’agriculture urbaine et la gestion écologique(planting d’arbre,des fleurs,protection de l’environnementpar le nettoyage). Cette conférence succède une activité pratique dans ma session (Jardiner en milieu scolaire : animée par Laboratoire sur l’agriculture urbaine). Cette activité pratique avait pour objectif de constituer des groupes et de réaliser un projet sur l’agriculture urbaine à partir des défis suivants : terrain de petite taille, projet pilote de poules, enfants (écoles primaires), éducation aux saines habitudes de vie, famille et résidus verts ou feuilles mortes tout en tenant compte des contraintes (Mission du jardin), des opportunités (personnes ressources)et du public cible(ressources matérielles).A sa suite,les jardins de CRAPAUD del’Université du Québec à Montréal(UQAM)ont fait l’objet d’une visite où de petits espaces et des toits sont transformés en jardins.

Vendredi 23 Août 2019

 
   

panel d’intervenant sur les perspectives d’avenir (où s’en va l’agriculture urbaine en  éducation?)et une conférence de clôture sur l’école au jardin(jardinage pédagogique en milieu scolaire) faite par Karine Lévesque, responsable des Jardins despatriotes.

VI-             MOT DE CLOTURE

Les mots de clôture ont suivi cette conférence sur le jardinage pédagogique en milieu scolaire au cours desquels Jean-Philippe Vermette, le Co-organisateur de cette Ecole d’été et Eric Duchemin, le professeur associé à l’institut des sciences de l’environnement et Coordonnateur de l’Ecole d’été ont remercié les participants de LOJIQ et ceux venants de différentes zones pour avoir participé à l’activité de formation de l’Ecole d’été sur l’agriculture urbaine. Il s’agissait de comprendre les défis et les enjeux entourant le développement de l’agriculture urbaine tant au niveau de l’aménagement de la ville que du développement d’un système alimentaire urbaine et de développer une capacité d’intégration des différentes informations utiles afin d’atteindre un développement urbain intégrant l’agriculture urbaine. Ces objectifs étant atteints, place a été donnée à une cérémonie de remise d’attestation de réussite à tous les participants.Madame Julie Larocque de LOJIQ,chargée de projets a conduit ses participants vers le bureau de LOJIQ pour un bilan de cette riche semaine et les compétences acquises lors de cetteformation.

Partenaires

Programmes d'études supérieures

Prenez contact avec nous

Contactez Nous

WASCAL CEA-CCBAD

Ex ESIE Bingerville.Pole scientifique Universite felix Houphouët boigny Abidjan

Tel:  (00225) 20 40 36 93
Fax: (00225) 20 40 36 93

Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.